French (Fr)English (United Kingdom)
Les lecteurs (chorégraphies collectives)

En bref



Les lecteurs, car le principe de cette performance est basée sur la diffusion d'une bande sonore qui invite à lire, puis à exécuter des indications notées sur des carnets, véritables partitions chorégraphiques distribuées à chaque personne du public. Il n'y a pas de spectateurs assis, tout le monde se place d'emblée dans "l'aire de jeu".

(chorégraphies collectives), au pluriel car chaque spectateur/acteur n'a pas exactement le même carnet. L'espace, transformé pour l'occasion en piste de danse un peu particulière, est donc le lieu de 4 chorégraphies différentes, qui parfois se rejoignent, permettent des actions aussi bien complémentaires qu'antagonistes ou bien encore des trajectoires divergentes à la limite du quiproquo...




Création permanente, en devenir, car ce projet permet de nombreuses configurations : adaptation au lieu (plateau, hall de théâtre, espace d'exposition, en extérieur) et adaptation au contexte (spectacle autonome, avant spectacle lors de festivals, vernissage d'exposition, inauguration d'espace), ou bien encore présence ou non de danseurs, créations lumière in situ, incorporation d'un dispositif vidéo ou d'un travail sonore de multi-diffusion.

En détail


Protocole et indications
A son arrivée, chaque spectateur reçoit un carnet. Lors de la distribution, il est précisé que la participation est facultative, mais que dans tous les cas, le plus difficile à faire est un "déhanché subtil". Libre à chacun de participer comme ça, mine de rien... Tout est fait pour que l'appréhension de la participation fasse vite place à un esprit festif et amusé.

Postures, déplacements et gestes infimes sont effectués pendant un temps fixé par la bande sonore au rythme de 30 secondes à 2 minutes par action. La performance dure entre 20 et 50 minutes.

Peu à peu les spectateurs comprennent en observant les autres qu'ils n'ont pas tous le même carnet.

Axées sur une gestuelle issue du quotidien, les indications alternent des actions amenant à une conscience corporelle : "1 minute pour observer votre respiration" ou à une conscience de l'espace : "suivez des yeux le contour de la pièce".

D'autres permettent d'attirer l'attention sur l'autre : "rapprochez-vous imperceptiblement d'une personne de votre choix, en fixant son oreille droite" ou bien de créer une relation : "sans tricher, attendez le signal de la musique pour faire demi-tour et découvrir la personne derrière vous avec laquelle vous entamerez une discussion passionnée sur la couleur de ses yeux".

Certaines actions provoquent donc un mouvement d'ensemble, tandis que d'autres induisent des micro-situations. D'autres encore invitent le "lecteur" à être spectateur de la chorégraphie proposée par les autres groupes, le temps d'une ou deux pages.


Adaptabilité / re-création permanente

Techniquement, la version originelle des Lecteurs (chorégraphies collectives) comprend la distribution des carnets et une diffusion du son, mais la proposition peut être enrichie par d'autres paramètres :

La lumière dessine l'espace en créant des zones de couleurs. Outre le fait qu'elle rende l'espace plus confortable et souvent plus spectaculaire, elle favorise le déplacement du public : "Rendez-vous en marche arrière dans la zone bleue tout en observant le déplacement des personnes situées dans la zone rouge"

La vidéo, qui permet plus facilement au public de re-devenir spectateur de la chorégraphie collective : le film, projeté en direct, est obtenu grâce à une caméra située au plafond.

La présence des danseurs invite ponctuellement les spectateurs à la danse via l'imitation :

"Catalogue des mouvements autorisés lors d'une réception : reproduisez en miroir les mouvements de la danseuse"

La multi-diffusion du son permet également de matérialiser l'espace, grâce au travail sur les voix et les bruitages de la bande sonore : "Mettez votre corps à l'épreuve en suivant des yeux la provenance du son, pieds fixés au sol. Favorisez la torsion du buste en pliant les genoux"

Les lecteurs (chorégraphies collectives) est donc une performance modulable et déclinable pour de nombreuses situations. A chaque fois, elle est riche des rencontres qu'elle produit en induisant une torsion du regard sur notre gestuelle de tous les jours, en la considérant comme chorégraphique.


Distribution



Conception : David Rolland ;

Création musicale : Roland Ravard

2 à 4 danseurs, avec en alternance : David Rolland, Valeria Giuga, Fani Sarantari, Anthony Cazaux, Cyril Accorsi, Myriam Berlande.

Partenaires : Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC des Pays-de-la-Loire, Ville de Nantes, Conseil Général de Loire-Atlantique.

En mouvement





En tournée


Dates  HorairesVillesLieux
Mai 2009
   
Samedi 16 mai
11h et 19h
Strasbourg

Pôle Sud > Festival Nouvelle danse

 
Samedi 30 maihoraires à définir

Strasbourg

Festival Trayectos
Juin 2009    
 Samedi 6 Juin
 17h30Elancourt
Le Prisme
 Dimanche 7 Juin
 horaires à définirChâteaugironCommunauté de communes
 Dimanche 28 Juin
 horaires à définirEcouflant
Festival Aux arts etc 
Juillet 2009
   
 Jeudi 9 au Samedi 11 Juillet
horaires à définir
Rennes
Festival Les Tombées de la Nuit 
Septembre 2009   
 Vendredi 4 et samedi 5 Septembre
horaires à définir
Cognac
L'Avant-scène